Qui se cache derrière Mat x Zekky ?

M : Nous sommes un duo d’artistes formé en 2016. Je suis née à Perpignan en 1981 et Zekky est née à Saint-Etienne en 1984.

Comment et quand le duo Mat x Zekky s’est-il formé ?

Z : Notre duo s’est formé suite à une rencontre fortuite sur Twitter ! Quelques mois plus tard, Mat quittait son travail à Besançon pour se lancer dans l’aventure avec moi à Reims.

Quelles sont vos influences et sources d’inspiration ?

M : Notre travail est le fruit de notre génération, celle des années 80-90 nourrie à la TV, aux animés japonais comme les chevaliers du zodiaque, aux jeux-vidéos et aux films de science-fiction tels que Total Recall, Back to the future, Matrix …

Z : Nous sommes fascinées par le lien homme-machine, les univers cyberpunk, la métaphysique (peindre les angles morts et l’immensité de l’espace-temps) et les différentes mythologies.

Quels sont vos liens avec Reims et la région ?

M : Nous sommes deux rémoises d’adoption et nous continuons d’être émerveillées par notre nouveau territoire qui nous le rend bien. Nous sommes actuellement résidentes de la friche artistique de la Ville de Reims.

 

Mat x Zekky et leur rapport à l’Art

Comment définissez-vous votre style, votre démarche artistique ?

Z : Notre démarche artistique est en perpétuelle évolution car nous sommes un duo d’artistes qui apprend avant tout à composer une œuvre issue de quatre mains. Actuellement, nous voyons nos productions artistiques comme Stephen King voit les intrigues de ses livres : « des reliques, issues d’un monde préexistant, encore inconnu ». Notre travail d’artistes consiste alors à utiliser notre « boîte à outils » pour les extraire du sol. Il faut repérer le fossile (l’idée) et l’extraire délicatement. Jusqu’à sa complète extraction, nous n’en connaissons pas encore les formes définitives (il peut y avoir de la casse ou des découvertes inattendues).

Comment les périodes de confinement ont impacté vos créations ?

M : La première période de confinement a été bénéfique. Elle nous a obligé à nous mettre en pause car notre atelier était fermé. Nous avons ainsi pu regarder en arrière et voir ce qu’on voulait encore explorer ou ce qu’on souhaitait mettre de côté dans notre travail.

La deuxième période de confinement a été mise à profit du travail en atelier que nous avons pu retrouver malgré les contraintes sanitaires et à l’organisation de notre agenda 2021 (pour prendre en compte les différents reports de 2020).

Cette période a également été source d’innovation avec notre participation à une exposition entièrement en distanciel.

Quels sont les projets que vous envisagez de mettre en place en 2021 ?

Z : Nous préparons actuellement un projet d’écriture en parallèle de nos peintures. Il s’agira d’une nouvelle avec une galerie de personnages mythologiques que nous pouvons déjà retrouver sur nos œuvres et qui seront principalement exposées lors d’un solo show à Paris fin 2021.

 

Propos recueillis par Jean-Sebastien Lefevere (Crédit Agricole Nord Est)

RESIDENCE

Le duo est en résidence à la Fileuse, la friche artistique de la ville de Reims depuis janvier 2019 et a reçu le soutien de PRISME, club d'entreprises mécènes d'art.

EXPOSITIONS
La Villa douce (SUAC de l'Université de Reims Champagne-Ardenne), Le Cellier (Ville de Reims), Frichorama (biennale d'art contemporain à la Fileuse – expérimental), biennale des jeunes artistes de Châlons-en-Champagne, Galerie Sakura Paris (Exposition collective «Super street art»), exposition à La Pierre Longe - centre d'art et de culture, Studio Pastel, DP HOME Espace Art Gallery ...

Voir plus

couv_zekky.jpg
couv_mat.jpg